Les risques et les complications de l’Abdominoplastie

Close up surgeon hands in white sterile gloves using scalpel, doing plastic surgery in operating room. Surgeon cutting patient belly with blue marks on skin. Concept of medicine and abdominoplasty.

L’abdominoplastie représente 7 % des interventions de chirurgie esthétique. Elle permet de retirer l’excédent des tissus graisseux et de peau se trouvant entre le nombril et la zone pubienne. Comme toute autre intervention chirurgicale, l’abdominoplastie comporte également certains risques et complications.

Pourquoi recourir à l’abdominoplastie ?

Suite à une perte de poids considérable ou sous l’effet de l’âge, la peau et les muscles situés au niveau de l’abdomen peuvent se relâcher. Ce relâchement entraîne une allure disgracieuse. L’abdominoplastie constitue l’une des interventions chirurgicales permettant de retirer l’excédent de la graisse. Elle permet aussi de remodeler les muscles abdominaux pour que le corps puisse retrouver son tonus habituel. Cette intervention chirurgicale se déroule généralement sous anesthésie générale. Mais on peut aussi la pratiquer après une rachianesthésie. Celle-ci endort uniquement le bas du corps et vous évite donc l’anesthésie générale.

A voir aussi : Quelle est la différence entre végétarien et végétalien ?

Quels sont les risques et complications liés à une abdominoplastie ?

En sollicitant les services d’un chirurgien spécialiste de la chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique, les risques seront limités au maximum. Mais ils ne sont pas supprimés complètement. Les risques liés à l’abdominoplastie se situent à divers niveaux.

Les risques liés à l’anesthésie

Toute anesthésie comporte des risques et est susceptible d’entraîner des complications. On a :

A lire aussi : Comment manger moins gras au quotidien ?

  • Le risque de nausées et de vomissements
  • Les risques d’allergies et de compressions nerveuses
  • Les risques d’hypothermie.

Il faut préciser que les maux de gorge, les troubles de la mémoire, les maux de tête et la rougeur au niveau du point d’injection de l’anesthésie ne constituent pas des complications. Ces phénomènes sont transitoires. Avec les techniques avancées et les méthodes de surveillance pointues, ces risques sont très limités.

Risques liés à l’intervention

Les principaux risques liés à cette opération restent l’embolie pulmonaire et la phlébite. On parle de complications thrombo-emboliques. Ce sont les complications les plus importantes à prévenir pendant ce type d’intervention. Elles résultent de l’obstruction du passage normal du sang par un ou plusieurs caillots. La phlébite est le résultat de l’obstruction d’une veine au niveau des jambes. Quant à l’embolie pulmonaire, elle survient lorsque les artères pulmonaires sont bouchées. Pour prévenir ces deux complications, le chirurgien peut injecter au patient des anticoagulants juste après l’opération. Le patient doit également se lever le plus tôt possible après l’opération. Il est également conseillé d’arrêter les traitements hormonaux au moins 15 jours avant l’intervention.

Aussi, la patiente doit également éviter les longs déplacements en voiture ou en avion durant toute la période de convalescence. La lymphorée et l’hématome font également partie des complications liées à l’abdominoplastie. La lymphorée désigne un épanchement lymphatique. Elle peut nécessiter un drainage ou des ponctions. La prévention des épanchements passe par le port d’une gaine de contention. L’hématome nécessite parfois une réintervention. Même si elle est rare, il faut noter que l’infection fait aussi partie des complications.

Les complications après une plastie abdominale

Comme complication post-opératoire, on a le trouble de la cicatrisation. On enregistre des cicatrices hypertrophiques ou des chéloïdes. Cela requiert parfois des retouches et des injections de corticoïdes. La nécrose constitue aussi une complication post-opératoire. Elle est favorisée par l’alcoolisme et le tabagisme. Elle implique une réintervention. L’éviction du tabac une semaine avant l’opération est nécessaire. Cela favorise une bonne circulation du sang. Des troubles de la sensibilité (engourdissements ou sensations inhabituelles dans la zone ombilicale) peuvent également survenir après l’opération. Ces troubles cessent avec le temps.

Les douleurs après une plastie abdominale

La patiente peut ressentir de douleurs après une opération d’abdominoplastie. L’intensité de ces douleurs dépend de l’étendue de la zone qui a été opérée. La prise des antalgiques et le port de gaine diminuent ces douleurs. La gaine favorise le maintien des décollements occasionnés par cette intervention chirurgicale.

Il faut noter que les risques et complications liés à la plastie abdominale peuvent être plus ou moins importants en fonction des caractéristiques du patient. Les patients qui présentent des antécédents chirurgicaux requièrent plus d’attention puisque la probabilité pour que les complications surviennent est un peu plus élevée. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire d’être en bonne santé et d’attendre un résultat réaliste avant de pouvoir bénéficier de ce type d’intervention.

vous pourriez aussi aimer
Show Buttons
Hide Buttons