Maladie d’Alzheimer : premiers signes et diagnostic

L’Alzheimer est bien une maladie. C’est une maladie neurodégénérative qu’il ne faut pas prendre à la légère, car elle peut conduire à la mort neuronale. La personne atteinte ne s’en rend pas toujours compte et on met souvent la perte de mémoire sur le compte de l’âge. Il y a des signes qui peuvent nous mettre la puce à l’oreille et aussi des diagnostics qui permettent de confirmer cette pathologie.

Les signes d’un début de maladie

Chaque individu est différent et en cas d’Alzheimer, on peut ne déceler que quelques-uns des signes. Cependant, si vous constatez la répétition d’un signe ou deux ou trois signes, vous pouvez vous inquiéter et penser à consulter.

A lire également : Femme enceinte : 3 médicaments à éviter absolument

On peut parler d’un début de maladie d’Alzheimer, même si on n’a pas encore les résultats du mms test avec score mms 24/30, quand le sujet présente :

·         Des soucis de perte d’objets : chez les personnes âgées, c’est fréquent. Ces objets, ils ne les perdent pas, mais ils les placent à d’autres endroits qu’ils ne peuvent pas les retrouver seuls,

Lire également : Quels aliments diluer le sang ?

·         Des pertes de mémoire : il va oublier petit à petit des événements qui se sont produits récemment et avoir une très bonne mémoire sur des souvenirs plus anciens,

·         Des complications à faire des tâches du quotidien : oui, la personne peut avoir des difficultés à réaliser certaines tâches comme préparer le repas, conduire la voiture ou encore faire les courses,

·         Une altération du jugement : il aura du mal à analyser la situation qu’il peut porter des vêtements d’hiver en plein été,

·         Un manque de motivation ou d’intérêt pour les activités qui, normalement, le passionnent,

·         Des problèmes de langage et de raisonnement : le sujet peut faire de gros efforts pour trouver des mots simples et parfois, il peut même se tromper dans les mots. Les soucis de langage peuvent également s’accompagner de difficultés de raisonnement que la personne peut demander de l’aide dans la réalisation de certaines démarches administratives,

·         Une désorientation dans le temps et l’espace : il peut se perdre dans son quartier et il peut également avoir cette obsession de toujours demander l’heure,

·         Des changements d’humeur, de comportements et même parfois de personnalité.

Diagnostiquer le plus rapidement possible

Si la personne présente un des signes présentés ci-dessus, vous pouvez dire que ce n’est pas si grave. Dans certains, car ces signes ne handicapent pas vraiment le sujet au quotidien et il peut tout à fait être encore autonome. Cependant, sachez que l’Alzheimer peut évoluer très rapidement et seule une prise en charge le plus rapidement possible peut ralentir l’évolution de la maladie et l’arrivée à la démence.

Le système de diagnostic de la maladie

Quand les signes vous semblent évidents, il faudrait penser à consulter un médecin le plus rapidement possible. Si les signes sont mineurs, le médecin pourra tout simplement proposer dans un premier temps des mesures de prévention et un suivi. Pour des signes plus importants, il pourra vous diriger vers un neurologue qui va faire une consultation mémoire et des examens complémentaires.

Le neurologue pourra faire passer au patient un bilan neuropsychologique comme le test MMS. Il s’agit du test Mini Mental State qui se présente sous forme d’un formulaire de 30 questions à répondre pendant 15 minutes. Chaque question équivaut à un point. Si le score est inférieur à 24, on a peut-être là un cas d’Alzheimer. Le neurologue pourra le confirmer par un examen neurologique, une imagerie par résonance magnétique, une imagerie nucléaire et/ou une ponction lombaire.

vous pourriez aussi aimer
Show Buttons
Hide Buttons