Insuffisance veineuse et varices : l’essentiel à retenir

L’insuffisance veineuse est une pathologie fréquente qui touche un grand nombre de personnes dans les pays développés. Elle se traduit par un mauvais retour du sang veineux et cela engendre des crampes, des gonflements et même des varices. Découvrons tout au sujet de l’insuffisance veineuse et varice.

Généralités sur l’insuffisance veineuse et varice

Les varices sont ces grosses veines tortueuses et enflées. Il s’agit du premier symptôme de l’insuffisance veineuse. En fin de journée, le patient fini par ressentir des impressions de lourdeurs au niveau de ses jambes et cela arrive fréquemment en été. Ces varices se présentent parfois sous formes de veinules réticulaires inesthétiques. Dans ce cas, elles ne sont pas forcément symptomatiques.
Il y a lieu de faire la différence entre l’insuffisance veineuse profonde et l’insuffisance veineuse superficielle. La première touche les veines intramusculaires alors que la seconde concerne les veines sous cutanées. Pour en savoir plus, on peut aller sur https://cliniquepierrelarose.com/.

A découvrir également : Comment est fixé le prix du matériel médical professionnel ?

Varices et insuffisance veineuse : les facteurs de risque

L’hérédité est le premier facteur de risque de la survenue des problèmes veineux. Aussi, avoir un parent variqueux accroît le risque de 45 % de présenter des varices.

Le surpoids et l’obésité sont deux facteurs qui vont accroître la pression dans les jambes et réduire le retour veineux. Associés à une hypercholestérolémie, ces deux problèmes altèrent les vaisseaux sanguins. D’où, l’importance de perdre les kilos en trop.

A lire également : C'est décidé, je me mets au yoga : lequel choisir ?

Le tabagisme joue un rôle important dans l’insuffisance veineuse et l’apparition des varices. Il altère la tonicité des vaisseaux sanguins.

En France, on répertorie un adulte sur trois qui souffre de problème de varices et d’insuffisance veineuse. Les jambes lourdes touchent également les hommes. 26 % d’hommes se plaignent de ce mal contre 57 % des femmes.

Ainsi, on compte environ 18 millions d’adultes touchés. Le nombre de victimes tend à augmenter avec l’âge. Certes, les veinent perdent leur élasticité avec le temps.

Diagnostic et traitement

Avant de décider d’un traitement, le médecin commence par établir un diagnostic. Dans ce cas, il commence par ausculter le patient. Ensuite, il l’interroge sur ses antécédents familiaux et sur les circonstances ayant conduit à l’apparition des varices. Il questionne encore le patient sur l’évolution des douleurs et sur ses autres maladies.

Durant l’examen clinique, le thérapeute posera encore d’autres questions sur la profession du patient et sur les conditions de travail. Il voudra en savoir plus sur le mode de transport.

Concernant le traitement, il se composera essentiellement de veinotoniques. Ces derniers sont justement adaptés à ce type de pathologie. Leur rôle est celui s’exercer une action anti-inflammatoire. Le but étant de stimuler le retour veineux et de protéger les cellules tapissant l’intérieur de chaque veine. Une fois que les médicaments agissent, il y a inhibition des divers facteurs à l’origine des œdèmes et des douleurs. La cure dure généralement trois mois et le traitement peut se décliner sous forme de :

  • Ampoules ;
  • Comprimés ;
  • Gélules.

Le médecin demandera aussi à ce que le patient change de mode de vie. Il devra manger plus sainement, arrêter la cigarette et faire du sport s’il est en surpoids.

 

vous pourriez aussi aimer
Show Buttons
Hide Buttons