Comment baisser naturellement l’acide urique ?

L’acide urique est un déchet que le métabolisme humain produit normalement en quantité raisonnable. Lorsqu’il y a un surplus, ce déchet se dépose goutte à goutte dans l’organisme et forme par la suite des cristaux par accumulation. Ces dépôts provoquent alors des réactions inflammatoires à l’origine de douleur articulaire. L’acide urique est le résultat final de la dégradation des purines. Or, 35 % des purines proviennent de notre alimentation. Pour diminuer le taux d’acide urique dans notre organisme, il est donc important de contrôler notre alimentation. Découvrez ici comment baisser naturellement le taux d’acide urique dans l’organisme.

Un régime alimentaire pauvre en purines pour diminuer le taux d’acide urique

Si vous vous demandez comment faire baisser l’acide urique naturellement, sachez que la première chose à faire est de privilégier des aliments pauvres en purines et les intégrer à votre alimentation. Ces aliments permettront de prévenir les crises et atténuer les symptômes liés au dépôt des gouttes d’acide urique.

A voir aussi : Comment réaliser un peeling ?

Les aliments pauvres en purines à consommer sont : les boissons (thé, café, eau), le fromage, les fruits, les amandes, les laitages allégés, les légumes verts, les œufs, le pain, les céréales (sauf complets) et les soupes de légumes.

Consommer des aliments protecteurs

Selon des études réalisées sur le sujet, la faible teneur en matière grasse des produits laitiers pourrait aider à diminuer la concentration d’acide urique dans l’organisme. Il est aussi recommandé de répartir au cours de la journée les apports en protéines, glucides et lipides en consommant 3 repas équilibrés et des collations si besoin. Les aliments protecteurs à privilégier sont : les produits laitiers allégés, les fruits et légumes, les noix, les légumineuses.

A lire en complément : Quels sont les bienfaits de l'huile de CBD ?

Les aliments riches en vitamine C pourraient aussi jouer un rôle protecteur. Il est donc conseillé d’augmenter la consommation de fruits et légumes riches en vitamine C. Les meilleures sources de vitamine C sont : le poivron rouge, la papaye, le kiwi, l’orange, la mangue, le brocoli, les choux de Bruxelles, la fraise, le pamplemousse, les jus de légumes.

Privilégier les aliments riches en Oméga-3 et avoir une bonne hydratation

Contrairement aux acides gras saturés et trans qui nuisent à la santé du foie, les oméga-3 permettent de lutter contre l’inflammation et sont donc bénéfiques dans le cadre de la diminution d’acide urique. Mais attention, il faudra privilégier les sources végétales d’Oméga-3, car, les sources marines d’Oméga-3 sont des aliments qui sont en général riches en purines.

Les aliments riches en Omega-3 sont : l’huile de lin, l’huile de noix, l’huile de colza, les noix, l’avocat, les graines de chia et de lin, le curcuma, l’ail, etc.

Une bonne hydratation contribuerait aussi à diminuer les effets d’un taux d’acide urique élevé. Il est recommandé de boire au minimum 2 litres d’eau par, jour, car la déshydratation est un facteur de risque qui pourrait déclencher les crises. En effet, un apport approprié en eau pourrait faciliter l’élimination de l’acide urique. Le café n’est pas à proscrire, car une consommation régulière et mesurée du café a également un effet protecteur sur l’organisme.

Comme vous l’aurez compris, pour baisser votre taux d’acide urique il faudra éviter les aliments riches en purines, les acides gras saturés et les principales sources de sucre.

vous pourriez aussi aimer
Show Buttons
Hide Buttons