Glaires bébé : tout ce qu’il y a à savoir

En hiver, petits et grands commencent à ressentir ces petites gênes dans la gorge. Mais pour les bébés, c’est un peu plus compliqué, les glaires sont un peu plus conséquentes, car ils n’ont pas encore le réflexe de déglutition. Les glaires, par définition, désignent le mucus ou liquide un peu épais qui se trouve au niveau du nez, de la gorge et, en cas d’infection respiratoire, dans les poumons et les bronches. Les glaires sont parfaitement naturelles parce qu’il s’agit d’un mécanisme de défense contre les intrusions et agressions externes telles que les virus ou bactéries. À travers la lecture de cet article, découvrez toutes les informations sur les glaires du bébé. 

Glaires bébé : quand cela devient un peu trop excessif ? 

Il faut savoir que les glaires chez les bébés sont parfaitement naturelles. Le fait que votre enfant ait des glaires prouve que son système immunitaire fonctionne et lutte activement contre les virus de l’hiver. Le problème, c’est qu’elles peuvent devenir un peu trop conséquentes. Quand la production de mucus devient excessive, le confort du bébé commence à en prendre un coup. Là-dessus, les glaires peuvent alors causer des obstructions au niveau des voies aériennes supérieures comme le nez ou la gorge.

Lire également : Les meilleurs exercices physiques pour rester en forme pendant la grossesse

Si votre enfant a plus de trois ans, il peut de lui-même recracher les glaires qui obstruent son conduit nasal ou ses bronches. Pour un enfant de moins de deux ans, par contre, c’est un peu plus compliqué, vous devez l’aider à évacuer ces mucus.

Si les glaires excessives ne sont pas accompagnées de fièvre, de cris et de pleurs, on peut dire que le bébé continue d’être à l’aise. En théorie, les mucus disparaîtront ou diminueront après deux ou trois jours. 

A découvrir également : L’importance du bien-être physique et mental pendant la maternité

Glaires bébé : quand le traitement devient une nécessité 

Quand la glaire devient inconfortable pour bébé, il est conseillé de laver le nez de l’enfant avec du sérum physiologique. À la pharmacie, vous pouvez trouver plusieurs petits outils qui vous serviront à aspirer les mucosités qui se trouvent dans le conduit nasal de l’enfant. Vous pouvez procéder au lavage du nez avant le repas ou la tétée. Vous pouvez répéter le lavage plusieurs fois dans la journée, jusqu’à ce que le nez de l’enfant soit totalement propre.

Le médecin peut aussi prescrire des séances d’aérosol sec, ces séances aident à réduire les mucus dans le nez, la gorge et les bronches. Si le mucus s’accompagne de fièvre, c’est le signe que le corps est violemment attaqué par le virus et le bébé souffre de bronchiolite ou de rhinopharyngite. Il faut consulter le pédiatre. Ce dernier peut prescrire des antalgiques et des antibiotiques.

Deux ou trois jours après la prise de médicaments, le bébé a de moins en moins de glaires. 

Le lavage de nez

Même si le bébé n’a pas de glaires, il faut que le lavage de nez soit systématique. Ainsi, avant chaque prise de nourriture, prenez quelques instants pour nettoyer et déboucher le conduit nasal de votre bout de chou. Pour cela, vous pouvez utiliser une seringue et mettre 5 ml dans chaque narine.

Voilà tout ce qu’il y a à savoir sur les glaires chez le bébé. Sans fièvre, le mucus est sans danger, sa sécrétion est tout à fait naturelle. Néanmoins, il vaut mieux laver systématiquement le nez de votre enfant.  

vous pourriez aussi aimer
Show Buttons
Hide Buttons