Eveil confusionnel : comprendre et soigner ce trouble de sommeil flippant

Aussi nommé « ivresse du sommeil », l’éveil confusionnel est un trouble du sommeil qui se produit généralement au début ou en fin de nuit. Il se caractérise par des symptômes perturbants : des propos confus, une désorientation dans le temps et dans l’espace, un ralentissement psychomoteurs, des difficultés psychomoteurs et éventuellement des comportements violents. La personne se réveille brutalement, montre une totale incohérence et ne se souvient absolument de rien à son réveil. Mais qu’est-ce qui peut provoquer cela et comment s’en remédier ? Cet article vous explique.

Les causes probables des éveils confusionnels

Un éveil confusionnel peut apparaître autant sur les bébés et enfants de bas-âge que sur des sujets âgés. C’est par les facteurs déclenchant, la durée et les manifestations que le trouble différencie. Face à de tels épisodes gênants et inquiétants la nuit, il est parfaitement normal de vouloir plus de détails sur les faits provoquant un éveil confusionnel. 

Lire également : Fleurs de chanvre : un remède naturel pour une meilleure santé

Bien qu’aujourd’hui, cette parasomnie ne fasse objet que de peu de recherches, certains chercheurs se sont intéressés sur leurs causes probables.

Chez l’enfant

Un rythme de sommeil irrégulier, une hypersomnie ou un manque de sommeil figurent parmi les causes identifiées de l’éveil confusionnel chez les bébés et les petits enfants. A cela s’ajoutent la consommation en excès de boissons avant de dormir, qu’il s’agisse d’eau, de lait ou de jus. Et le stress provoqué par certains faits marquants : un changement d’école, des conflits de famille, le décès d’un proche, etc.

A lire en complément : Qui peut prendre des compléments alimentaires ?

Chez l’adulte

Le stress, le trouble d’humeur, le manque de sommeil et l’hypersomnie figurent parmi les raisons derrière un éveil nocturne chez l’adulte. Il y a aussi la consommation d’alcool le soir, la prise de médicaments psychotropes, l’apnée du sommeil et la désorganisation du rythme sommeil/veille.

Un trouble du sommeil particulièrement dangereux

Même s’ils peuvent paraître anodins, les éveils nocturnes présentent un danger pour la personne qui les subit. Se réveillant avec une totale incohérence, celle-ci peut se cogner ou se blesser si l’environnement est inadapté. En plus, ce trouble du sommeil est particulièrement fatiguant ce qui risque de détériorer la santé et le bien-être de sa victime.

Comment traiter un éveil confusionnel ?

La solution la mieux indiquée pour soigner un éveil confusionnel (et tout type de trouble du sommeil d’ailleurs) est l’homéopathie. Cette approche permet d’apaiser la personne et de favoriser une meilleure qualité du sommeil. Néanmoins, afin de trouver le médicament homéopathique le mieux adapté, il convient de consulter un médecin spécialiste des parasomnies. Dès lors, pendant le traitement, afin d’éviter les potentiels risques, assurez-vous de bien ranger votre chambre ainsi que tous les objets représentant un danger.

Conseils de prévention

Effectivement, il est possible de prévenir un éveil confusionnel avec les bons réflexes et une excellente hygiène de vie. D’abord, essayez de gérer au mieux vos stress, anxiétés et sauts d’humeurs. Pour cela, vous pouvez essayer la psychothérapie. Que ce soit pour vous ou vos enfants, veillez ensuite à respecter un bon rythme veille-sieste-sommeil. Gardez une heure fixe pour aller vous coucher et dormez pendant une durée amplement suffisante. Et bien sûr, limitez la consommation d’alcool et d’autres boissons le soir.

vous pourriez aussi aimer
Show Buttons
Hide Buttons