Que devez-vous savoir sur le contrôle de qualité dans la radiologie dentaire ?

En médecine clinique, le contrôle des plateaux techniques est une garantie des soins de soins de qualité. Ainsi, que ce soit en médecine nucléaire, en radiothérapie ou en radiologie dentaire, les contrôles de qualité périodiques sont indispensables. Dans cet article, nous nous penchons spécifiquement sur le cas de la radiologie dentaire et tout ce qu’il y a lieu de savoir à propos.

Tout savoir sur le contrôle de qualité en radiologie dentaire

Le contrôle de qualité de radiologie dentaire désigne l’ensemble des procédures ayant pour but d’évaluer et de maintenir la performance de tous les dispositifs qui interviennent dans le déroulement d’une chirurgie dentaire. Dans le cas d’espèce, le contrôle s’opère sur les différents dispositifs énumérés par la règlementation. Il s’agit notamment des équipements de radiologie rétroalvéolaire et les dispositifs d’orthopantomographie.

A découvrir également : Quelle plante pour soigner l’arthrose ?

Les options de céphalométrie à 1,5 m et leur système de visualisation ainsi que les équipements de machines de développement de films sont également associés. En revanche, les dispositifs d’imagerie sectionnelle et volumique et les installations de télé radiologie à 4 m, définis comme étant des installations de radiodiagnostic sont exclus.

De quoi a-t-on besoin pour réaliser une radiologie dentaire ?

Dans le cadre de la réalisation d’un contrôle de qualité interne ou externe, le technicien a nécessairement besoin d’une valise contrôle qualité radiologie dentaire. Cette dernière est dotée des systèmes d’imagerie numérique et est valable pour les installations de radiologie rétroalvéolaire et panoramique. Au nombre des systèmes d’imagerie numérique dont est doté cet appareil, on peut citer :

A lire aussi : Infuser du CBD : utile pour un bon sommeil

  • Le fantôme DIGIDENT2 ;
  • Deux filtres additionnels en cuivre de 0,8 mm d’épaisseur ;
  • Une clé USB ;
  • Une vidéo de démonstration sur la clé USB ;
  • Un manuel illustrant comment utiliser la cl é USB ;
  • La valise de portabilité et de transport.

Pour réaliser le contrôle de qualité des dispositifs numériques de radiologie dentaire (panoramique ou rétroalvéolaire), un seul fantôme suffit. Celui nommé DigiDent2 est équipé :

  • D’une mire de résolution spatiale avec 8 groupes de paires de lignes :

2.50 – 2.80 – 3,10 – 3.70 – 4,40 – 5,00 – 5,60 – 6,30 paires de lignes par mm. La graduation est inférieure à 20 % de groupe à groupe ;

  • D’un objet-test servant à contrôler la résolution à bas contraste ; celui-ci est constitué de 4 éléments de diamètres 1 mm – 1,5 mm – 2,0 mm – 2,5 mm ;
  • Et d’une marque de centrage.

Contexte règlementaire du contrôle de qualité en radiologie dentaire

C’est la décision du 8 décembre 2008 qui fixe les modalités de contrôle de qualité des installations de radiologie dentaire. Elle soumet les radiologues et les dentistes employant des panoramiques dentaires et des appareils rétroalvéolaires à une procédure de mises en œuvre de contrôle de qualité interne et externe. Ces contrôles doivent être réalisés, soit par l’exploitant lui-même, soit par un prestataire de son choix ou par un organisme certifié par l’AFSSAPS. Par ailleurs, les vérifications des installations de radiologie dentaire sont de diverses natures :

  • Le contrôle annuel pour l’audit externe du contrôle interne ;
  • Et le contrôle quinquennal pour réaliser le contrôle de qualité externe.

vous pourriez aussi aimer
Show Buttons
Hide Buttons